D une Eglise missionnaire une Eglise africaine nationale

Titre : D une Eglise missionnaire une Eglise africaine nationale
Auteur : Armand Alain Mbili
Éditeur : Editions L'Harmattan
ISBN-13 : 9782296233478
Libération : 2009-07-01

Télécharger Lire en ligne



Cette étude monographique sur le grand séminaire du Cameroun, Otélé (1949-1968), permet d'étudier, à travers la formation des futurs prêtres, le passage d'une Eglise missionnaire à l'émergence d'une Eglise "africaine". Ce livre traite des réussites, mais aussi des difficultés de l'assimilation religieuse, faisant émerger l'inculturation, une manière pour les séminaristes de reconquérir et réaffirmer leur identité culturelle.

Linguistic and Oriental Essays

Titre : Linguistic and Oriental Essays
Auteur : Robert Needham Cust
Éditeur :
ISBN-13 : NYPL:33433081852075
Libération : 1895

Télécharger Lire en ligne



Robert Needham Cust A été écrit sous une forme ou une autre pendant la plus grande partie de sa vie. Vous pouvez trouver autant d'inspiration de Linguistic and Oriental Essays Aussi informatif et amusant. Cliquez sur le bouton TÉLÉCHARGER ou Lire en ligne pour obtenir gratuitement le livre de titre $ gratuitement.

Le Concile Vatican II et l Eglise africaine Mise en oeuvre du Concile dans l Eglise d Afrique 1960 2010

Titre : Le Concile Vatican II et l Eglise africaine Mise en oeuvre du Concile dans l Eglise d Afrique 1960 2010
Auteur : Monseigneur TSHIBANGU Tharcisse T.
Éditeur : KARTHALA Editions
ISBN-13 : 9782811107857
Libération : 2012-11-23

Télécharger Lire en ligne



COLLECTION mémoire d’Églises dirigée par Paul Coulon Paul VI et Mgr T. Tshibangu. © DR En octobre 1962 s’ouvrait à Saint-Pierre de Rome le deuxième Concile du Vatican (1962-1965) dont on a pu dire qu’il fut l’un des événements majeurs du xxe siècle. Il nous faut remercier ici Mgr Tharcisse Tshibangu, qui y participa comme jeune expert, de nous en rappeler les étapes. Il y eut d’abord un important travail préconciliaire auquel se joignit la Société Africaine de Culture en la personne d’Alioune Diop, son fondateur. S’ensuivit le long travail des Pères du Concile. Dès la première session, les évêques africains eurent à cœur de se regrouper dans un Secrétariat général qui fut confié, pour les anglophones, à Mgr Blomjous, évêque de Mwanza (Tanganyika), et pour les francophones, à Mgr Zoa, archevêque de Yaoundé. À partir de 1966, vint le temps de la mise en application du Concile. En 1969, à Kampala, face aux évêques rassemblés pour la première fois dans le cadre du Symposium des Conférences Épiscopales de l’Afrique et de Madagascar, le pape Paul VI déclarait: «Vous pouvez et vous devez avoir un christianisme africain.» En 1977, au cours d’un colloque tenu à Abidjan, à l’initiative d’Alioune Diop, fut posée la question d’un Concile Africain et, lors du voyage du pape Jean-Paul II à Kinshasa en mai 1980, le Cardinal Malula en souligna l’opportunité. Dans les années qui suivirent, l’idée fit son chemin et finalement, le 6 janvier 1989, le pape convoqua un Synode africain des Évêques (Rome, avril-mai 1994). Ce premier Synode sera suivi d’un second en 2009. En dépit des lacunes des textes adoptés successivement, en tenant compte des avancées et des reculs dans la pratique, cet ouvrage vient nous rappeler ce qui s’est fait au cours des dernières décennies. Pour ne parler que de l’Église de Kinshasa en RDC, elle vit apparaître un rite «zaïrois» de la liturgie eucha-ristique, une restructuration de l’Église locale en communautés ecclésiales de base (CEB), la naissance de laïcs placés à la tête de paroisses, un Synode diocésain postconciliaire qui durera deux longues années (1986-1988). Verra-t-on un jour un troisième Synode ou mieux encore un Concile africain? Il n’est pas trop tôt pour en prendre conscience et s’y préparer. L’ouvrage de Mgr T. Tshibangu nous offre les prémisses du travail à entreprendre. Postface de René Luneau (extraits) ISBN : 978-2-8111-0784-0 1 de couv mémoire d’Églises Mgr Tharcisse T. Tshibangu Le Concile Vatican II et l’Église africaine Mise en œuvre du Concile dans l’Église d’Afrique (1960-2010) Épiphanie - KARTHALA En octobre 1962 s’ouvrait à Saint-Pierre de Rome le deuxième Concile du Vatican (1962-1965) dont on a pu dire qu’il fut l’un des événements majeurs du xxe siècle. Il nous faut remercier ici Mgr Tharcisse Tshibangu, qui y participa comme jeune expert, de nous en rappeler les étapes. Il y eut d’abord un important travail préconciliaire auquel se joignit la Société Africaine de Culture en la personne d’Alioune Diop, son fondateur. S’ensuivit le long travail des Pères du Concile. Dès la première session, les évêques africains eurent à cœur de se regrouper dans un Secrétariat général qui fut confié, pour les anglophones, à Mgr Blomjous, évêque de Mwanza (Tanganyika), et pour les francophones, à Mgr Zoa, archevêque de Yaoundé. À partir de 1966, vint le temps de la mise en application du Concile. En 1969, à Kampala, face aux évêques rassemblés pour la première fois dans le cadre du Symposium des Conférences Épiscopales de l’Afrique et de Madagascar, le pape Paul VI déclarait: «Vous pouvez et vous devez avoir un christianisme africain.» En 1977, au cours d’un colloque tenu à Abidjan, à l’initiative d’Alioune Diop, fut posée la question d’un Concile Africain et, lors du voyage du pape Jean-Paul II à Kinshasa en mai 1980, le Cardinal Malula en souligna l’opportunité. Dans les années qui suivirent, l’idée fit son chemin et finalement, le 6 janvier 1989, le pape convoqua un Synode africain des Évêques (Rome, avril-mai 1994). Ce premier Synode sera suivi d’un second en 2009. En dépit des lacunes des textes adoptés successivement, en tenant compte des avancées et des reculs dans la pratique, cet ouvrage vient nous rappeler ce qui s’est fait au cours des dernières décennies. Pour ne parler que de l’Église de Kinshasa en RDC, elle vit apparaître un rite «zaïrois» de la liturgie eucha-ristique, une restructuration de l’Église locale en communautés ecclésiales de base (CEB), la naissance de laïcs placés à la tête de paroisses, un Synode diocésain postconciliaire qui durera deux longues années (1986-1988). Verra-t-on un jour un troisième Synode ou mieux encore un Concile africain? Il n’est pas trop tôt pour en prendre conscience et s’y préparer. L’ouvrage de Mgr T. Tshibangu nous offre les prémisses du travail à entreprendre. Postface de René Luneau (extraits)

Entreprises religieuses transnationales en Afrique de l ouest

Titre : Entreprises religieuses transnationales en Afrique de l ouest
Auteur : Laurent Fourchard
Éditeur : KARTHALA Editions
ISBN-13 : 2845866534
Libération : 2005

Télécharger Lire en ligne



La plupart des études menées à ce jour sur les mouvements religieux en Afrique de l'Ouest ont un cadre d'étude monographique qui privilégie l'entrée par une région ou un pays, alors que les Églises, les associations islamiques, et même les confréries, développent un prosélytisme à l'échelle de la région, du continent, voire de la planète. L'objet spécifique de cet ouvrage porte sur l'analyse comparative des réseaux transnationaux tissés par de nouveaux acteurs religieux : docteurs, prédicateurs et entrepreneurs. Il fait d'abord place à la variété des formes que prennent les réseaux religieux : entreprises missionnaires supranationales, voire centralisées, associations nationales et réseaux transfrontaliers informels, ou encore diasporas religieuses, migrantes ou commerçantes. Dans tous ces cas de figure les conflits identitaires, culturels ou générationnels, que suscite la tension entre les ancrages locaux ou nationaux de ces traditions religieuses historiques et leurs prétentions transnationales, encouragent la promotion de jeunes lettrés, passeurs de frontières. Dans un second temps, les auteurs rappellent que, parallèlement à la présence d'entreprises transnationales, l'État Nation reste un cadre d'analyse pertinent de l'étude des réseaux religieux, essentiellement parce que les ressources matérielles, symboliques et sociales de la mondialisation religieuse sont largement réinvesties dans un contexte local ou national, et dans l'espace public autant que sur la scène politique. Quel que soit le caractère polycentré de certains réseaux religieux contemporains, la singularité du Nigeria en tant que nation missionnaire en Afrique méritait enfin d'être interrogée. La domination économique de ce pays sur les pays frontaliers, le dynamisme des réseaux migratoires nigérians et le rôle historique du Nigeria comme pôle de formation ecclésiale et universitaire en Afrique de l'Ouest ont favorisé la formation de véritables entreprises religieuses transnationales plus ou moins centralisées. Si Églises et confréries d'origine nigériane influencent de manière contrastée les paysages religieux nationaux, les entrepreneurs nigérians s'affirment volontiers comme une avant-garde missionnaire d'un nouvel ordre religieux mondial.

Eglise locale et crise africaine

Titre : Eglise locale et crise africaine
Auteur : Léon Diouf
Éditeur : KARTHALA Editions
ISBN-13 : 2845861710
Libération : 2001

Télécharger Lire en ligne



Le monde africain, on le sait, offre une grande diversité d'aspects et de visages. Cette diversité se trouve encore accrue par les difficultés de la communication à travers le continent : pas facile d'échanger et de s'informer, aujourd'hui encore, de Dakar à Bangui ou Dar es-Salaam ! Et pourtant, au dire de Léon Diouf, " il y a cependant assez de similitude entre pays d'Afrique noire pour qu'une bonne part de ce qui se passe dans un pays en matière de crise se retrouve, mutatis mutandis, dans les autres pays. Le témoignage recueilli à partir d'un seul pays peut servir à ancrer la réflexion dans la réalité africaine la plus profonde. " L'ouvrage qu'il nous offre aujourd'hui le démontre avec clarté et sans contestation possible. Au Sénégal comme ailleurs en Afrique, la crise que connaît l'ensemble du continent, avant d'être économique ou politique, est d'abord culturelle et donc religieuse, car les deux termes, ici du moins, ne sont pas séparables. Mais chaque pays a sa personnalité propre. Au Sénégal, l'omniprésence d'un islam auquel adhèrent 90 % de la population pose évidemment à l'Eglise locale une question majeure. Comment pourrait-elle bien ignorer la nécessité d'un dialogue où musulmans et chrétiens, dans le respect mutuel de leurs convictions croyantes, travailleraient ensemble à la construction d'une société nouvelle ? Par conviction profonde, largement nourrie par l'apport d'un long séjour en Inde où il a élaboré ce livre, sous la direction d'un maître en la matière, le jésuite Michaël Amaladoss, Léon Diouf plaide avec ferveur pour un vrai dialogue interreligieux en terre sénégalaise. Il le fait avec tant d'ouverture d'esprit et de cœur que ses compatriotes et amis musulmans devraient y être fort sensibles, car à Dakar tout au moins, on ne parlait pas de l'islam en ces termes, il y a de cela quarante ou cinquante ans. Avec bonheur, ce beau livre ouvre un chemin de dialogue et de fraternité que beaucoup, au Sénégal et ailleurs, sauront reconnaître, et espérons-le, emprunter. R.L.

Eglise et histoire de l Eglise en Afrique

Titre : Eglise et histoire de l Eglise en Afrique
Auteur : Giuseppe Ruggieri
Éditeur : Editions Beauchesne
ISBN-13 : 2701012058
Libération : 1988

Télécharger Lire en ligne



Giuseppe Ruggieri A été écrit sous une forme ou une autre pendant la plus grande partie de sa vie. Vous pouvez trouver autant d'inspiration de Eglise et histoire de l Eglise en Afrique Aussi informatif et amusant. Cliquez sur le bouton TÉLÉCHARGER ou Lire en ligne pour obtenir gratuitement le livre de titre $ gratuitement.

Le nouveau Th o Livre 6 L glise d aujourd hui

Titre : Le nouveau Th o Livre 6 L glise d aujourd hui
Auteur : Michel Dubost
Éditeur : Fleurus
ISBN-13 : 9782728915019
Libération : 2011-04-15T00:00:00+02:00

Télécharger Lire en ligne



Le fonctionnement de l’Église à travers ses institutions, son action, ses finances Comment sont choisis les évêques ? Où va l’argent de la quête ? Besoin d’adresses pour trouver une association catholique qui s’occupe des personnes âgées, des sans-abris, des malades ? Tiré de l’encyclopédie de référence Théo, ce livre donne toutes les informations pour comprendre et connaître l’Église catholique d’aujourd’hui. Avec 305 associations et communautés présentées, des adresses, des liens vers les sites internet pour aller plus loin ! Retrouvez l’intégralité du Nouveau Théo, l’encyclopédie catholique pour tous, en format numérique !

La formation d une Eglise locale au Cameroun Le cas des communaut s baptistes 1841 1949

Titre : La formation d une Eglise locale au Cameroun Le cas des communaut s baptistes 1841 1949
Auteur : JOHNSON Samuel D.
Éditeur : KARTHALA Editions
ISBN-13 : 9782811106638
Libération : 2012-08-08

Télécharger Lire en ligne



C’est à Bonamikengué, dans la banlieue de Douala, qu’est née la première communauté chrétienne du Cameroun, appelée Bethel. C’est dans cette localité qu’est également né Samuel D. Johnson, l’auteur de cet ouvrage qui traite de la naissance et du développement des communautés baptistes au Cameroun. Dans cette étude, à la fois historique et théologique, l’auteur nous présente les acteurs qui ont oeuvré au processus de formation de cette Église. D’abord les quatre sociétés missionnaires venues d’Europe : la Baptist Missionary Society (BMS) de Londres ; la Mission de Bâle (MB) ; la Mission Baptiste de Berlin (MBB) et la Société des Missions Évangéliques de Paris (SMEP). À cet apport missionnaire de l’extérieur s’est ajouté celui, décisif, des Camerounais eux-mêmes en vue de l’évangélisation de leur pays. L’histoire étudiée commence en 1841 et s’achève avec la mise en place de l’Église baptiste autochtone, la Native Baptist Church (NBC), en 1949. Entre ces deux dates s’est opéré un travail qui a mêlé missionnaires et autochtones et qualifié par Samuel D. Johnson de « joint-venture ». Cette rencontre est examinée avec soin dans les périodes précoloniale et coloniale. L’auteur, écrit Théodor Ahrens dans la préface, se demande quelles étaient les motivations qui ont conduit les sociétés missionnaires de Grande-Bretagne, d’Allemagne, de Suisse et de France ainsi que leurs missionnaires à aller au Cameroun ? De quel milieu venaient ces missionnaires ? Quels intérêts les guidaient ? Les stratégies d’évangélisation des sociétés missionnaires et des missionnaires blancs sont examinées en détail à la lumière des différents fonds d’archives. L’ouvrage cherche à montrer ce qu’a signifié le christianisme pour ceux qui se le sont approprié comme pour ceux qui l’ont rejeté. Quels étaient dans ces processus divers et éclectiques les leaders d’opinion et les décideurs ? Quelles étaient leurs raisons de s’associer au christianisme et comment l’ont-ils compris et interprété ? Quels bouleversements le christianisme a-t-il produits chez ceux qui l’ont adopté et comment les autochtones ont-ils essayé de s’en accommoder ?

Africains missionnaires et colonialistes

Titre : Africains missionnaires et colonialistes
Auteur : Gerrit J. van Butselaar
Éditeur : Brill Archive
ISBN-13 :
Libération : 1984

Télécharger Lire en ligne



Gerrit J. van Butselaar A été écrit sous une forme ou une autre pendant la plus grande partie de sa vie. Vous pouvez trouver autant d'inspiration de Africains missionnaires et colonialistes Aussi informatif et amusant. Cliquez sur le bouton TÉLÉCHARGER ou Lire en ligne pour obtenir gratuitement le livre de titre $ gratuitement.

Christian Churches in Dahomey Benin

Titre : Christian Churches in Dahomey Benin
Auteur : Patrick Claffey
Éditeur : BRILL
ISBN-13 : 9789047419778
Libération : 2007-04-24

Télécharger Lire en ligne



The Republic of Benin struggles to find its way into socio-political modernity. The Christian churches have played various roles in this struggle. This book is an account of both the historical difficulties of state formation and the role the Churches have played in this process.